Définition
On désigne par "plain-chant" l'ensemble des mélodies liturgiques en langue latine de l'Église catholique telles qu'elles étaient chantées depuis le haut Moyen Age.
Le plain-chant comprend notamment le chant celtique, le chant gallican, le chant mozarabe, le chant ambrosien, enfin et surtout, le chant grégorien.

Le chant celtique: Répandu en Angleterre, en Bretagne et parmi les premiers chrétiens d'Irlande, le chant celtique disparaît le premier, dès l'arrivée des missionnaires romains au VIIième siècle. Le répertoire n'ayant jamais été noté, il est aujourd'hui difficile d'en cerner la teneur mais on croit pouvoir en trouver quelques traces dans les chants populaires irlandais.
Le chant gallican: Liturgie des Gaules, imprégnée de mozarabe, le chant gallican tend à disparâtre dès le IXième en se confondant progressivement à la liturgie romaine, sauf en période de réaction contre Rome (comme au XVIIième siècle par exemple). Certains documents notés nous sont parvenus grâce aux églises gallicanes.
Le chant mozarabe ou hispanique: Liturgie de l'Espagne wisigothique, de caractère plus exubérant (abondance de vocalises, improvisations et apports populaires). Elle fut abolie relativement tardivement par les pape Urbain II et Grégoire VII au XIième siècle.
Le chant ambrosien: Liturgie milanaise d'origine orientale importée et organisée par saint Ambroise. Bien que fortement imprégnée de liturgie romaine, elle peut se comparer aussi au chant hispanique de par son origine populaire et par l'utilisation de très longues vocalises lesquelles sont repoussées à la toute fin des pièces.
Le chant grégorien: Liturgie romaine.














Capturé par MemoWeb ŕ partir de http://www.cssh.qc.ca/projets/carnetsma/Chant_greg_def.html le 19/04/98