La plupart de la musique profane au Moyen Age (de Charlemagne au XIIIième siècle) est l'oeuvre d'abord des Goliards, étudiants dans les Ordres mineurs qui voyageaient à travers l'Europe, d'une université à l'autre (XI-XIIième siècles) avant l'établissement de résidences universitaires. Ce sont des hommes venus de divers milieux unis par l'étude et par l'âge et qui n'ont pas ou pas encore trouvé leur place dans la vie. Bien que religieux, ces moines balladeurs sont en désaccord avec l'Église officielle. Ils sont auteurs et compositeurs. Leur répertoire va de la plus chaste chanson d'amour à la plus obscène chanson à boire. Il est noté en neumes.
Un manuscrit célèbre de Cambridge du XIIième siècle Carmina Burana de Benedictbeurn, contiendrait de ces poèmes goliardiques qui mélangent les formes sacrée et profane.

[Trouveurs et jongleurs] [La musique au Moyen Age] [Le Moyen Age]


Capturé par MemoWeb ŕ partir de http://www.cssh.qc.ca/projets/carnetsma/Goliards.html le 19/04/98