La musique des trouvères


La musique des premiers trouvères est semblable à celle des troubadours. Mais, rapidement, les compositeurs du nord intégreront à leur discours musical des éléments issus des milieux populaires. Leur musique évoluera ainsi vers une plus grande simplicité rythmique et mélodique. Plus gaies, plus légères, les chansons des trouvères incitent davantage à la danse.

La poésie des trouvères
Les premiers trouvères héritèrent des formes lyriques des troubadours. Certains genres sont des transpositions directes. Par exemple, le sirventés occitan devient chez le trouvère, le sirventois. L'alba des troubadours devient l'aube, la tenso, le débat. D'autre genres comme la pastourelle et le jeu-parti (partimen des troubadours) prennent un nouvel essor sous la plume des trouvères.
Si la chanson à danser est presque totalement absente du répertoire des troubadours, les trouvères l'exploiteront avec succès dans le virelai et le rondet de carole. Le virelai, la ballade et le rondet de carole sont des chansons qui comportent un refrain.
Un thème très souvent employé dans l'introduction du canso, le printemps favorable à l'amour, est reprit par les trouvères dans une chanson à danser, la reverdie.
Les chansons de toile sont typiques des trouvères.
Le grand chant courtois demeure cependant le genre majeur de la lyrique d'oïl. La forme de la canso y est conservée mais le ton y est moins grave et la poésie plus simple.

Les trouvères célèbres
Thibaut IV, comte de Champagne, de Brie et de Blois
Thibaut IV vécut de 1201 à 1253. Il participa aux campagnes de Louis VIII qu'il abandonna à Avignon. Le roi mourut mystérieusement et Thibaut fut accusé de l'avoir empoisonné par amour pour la Reine blanche de Castille. Vers l'âge de trente ans, il devint roi de Navarre. Fin et subtil poète, ses chansons connurent du succès jusqu'en Italie. Dante le considérait comme "un excellent maître en poésie".

Gace Brulé
Né en Champagne, à la fin du XIIième siècle, peu de renseignements sur sa vie nous sont parvenus. Toutes ses chansons ont pour thème la fin'amor. Les hommes de son temps le considéraient comme "sans rival".

Conon de Béthune


Colin Muset


Richard Coeur de Lion


Rutebeuf
Jongleur instruit et insouciant, trouvère pauvre et besogneux, Rutebeuf fut l'un des grands poètes du Moyen Age. Il a abordé plusieurs genres mais ne semble pas avoir cultivé la chanson courtoise. Il écrivit de 1248 à 1285. Il est donc contemporain de Louis IX à qui il reproche d'avoir fermé sa porte aux jongleurs.


[Trouveurs et jongleurs] [La musique au Moyen Age] [Le Moyen Age]


Capturé par MemoWeb ŕ partir de http://www.cssh.qc.ca/projets/carnetsma/Trouveres.html le 19/04/98