Lors de la guerre albigeoise, plusieurs troubadours cherchent du côté de l'Italie un climat plus propice à leur inspiration. Raimbaut de Vaqueyras, Peire Vidal et Gaucelm Faidit font partie de ces trouveurs qui ont contribué à prolonger hors frontières, la tradition lyrique qui était déjà en plein déclin dans leur pays. Se joindront à eux des trouveurs italiens qui emprunteront à la poésie provençale non seulement les techniques et les thèmes mais encore la langue. Les trovatori, les musiciens-poètes italiens, tenteront de se dégager de l'influence occitane mais, fait éloquent, alors que les premiers trovatori écrivent encore en provençal, Raimbaut de Vaqueyras aura déjà composé des vers italiens qui, du reste, demeureront les premiers vers italiens connus. Il faudra attendre la fin de l'Ars Nova avant de voir l'Italie imposer son caractère propre.

[Trouveurs et jongleurs] [La musique au Moyen Age] [Le Moyen Age]


Capturé par MemoWeb ŕ partir de http://www.cssh.qc.ca/projets/carnetsma/Trovatori.html le 19/04/98